Go to content Go to menu

Un site internet n’existe pas s’il n’est pas référencé par les google et consorts, du moins c’est qu’on lit sur tous les sites qui s’intéressent au sujet de la visibilité sur le ouaibe. Les moteurs de recherche disposent donc d’un grand pouvoir. Il est important de se moquer de temps en temps des grands et des puissants et d’ailleur, en avoir la possibilité est le signe d’une démocratie en bonne santé.

De mon côté, j’aime bien savoir ce qui vous amène ici : chacun de mes passages sur les statiistiques de visites est l’occasion de sourire des requêtes bizaroïdes ou des résultats surprenants qui égarent des visiteurs ici.

[Read More…]

Pitureka action - Ligretto

En annonçant mon intention de n’offrir que des jeux de société pour Noël j’ai bien sûr indirectement suggéré l’idée que l’on pouvait m’en offrir. J’ai donc deux nouvelles boites dans ma ludothèque. Une pour moi et une pour ma fille. La petite pour le grand et la grande pour la petite.

Sur la première on peut lire “Ligretto” et “Pictureka! Action” sur la seconde.


La guerre des moutons

Je connais “la guerre des moutons” depuis longtemps. Même si ma boite dort dans le placard depuis quelques temps, c’est un jeu plaisant qui emprunte beaucoup aux dominos et peut s’avérer tactique mais reste très accessible. Rien d’étonnant à ce que je le destine à ma plus jeune nièce.

On peut lui reprocher d’être un peu statique, tout le contraire de “Mascarade” qui est la très bonne surprise de ce Noël.

Mascarade

Tout juste sorti de la hotte que nous avons enchaîné les parties. A noter que le matériel est de toute beauté.

Nada

La tournée du Père Noël étant ce qu’elle est cette année, il reste encore des jouets dans la hotte. Pour autant, on peut déjà faire un petit bilan des boites de jeux déjà distribuées et force est de constater que Nada! s’est taillé la part du lion au réveillon du nouvel an.

La manifestation festive et apérétive n’était guère propice, il est vrai, aux jeux nécéssitant la digestion de règles plus riches que le repas.

Pour les buveurs d’eau, mon titre faisait allusion au célèbre slogan publicitaire “un Ricard, sinon rien” de la marque éponyme.